Blog_Une

Date de publication: mardi, 14 October, 2014 - 15:23 Fox



voilà, ce n'est pas sans fierté, tout en étant consciente qu'il s'agit d'une première étape, que je vous présente mon livre : Se faire la main en jouant sur les mots.

Son prix est der euros sans les frais d'envoi, dont cinq euros seront reversés à l'association fazasoma quit les enfants des rues à Madagascar, parce que toutes les enfances sont à protéger, quelle que soit la couleur de la peau, la nationalité, la religion etc....

Le jour où les Hommes comprendront ça, l'Humanité aura fait un grand bond en avant dont le sanguinaire Mao pourra rougir :

Lire la suite ... Nombre total d'affichages: 711

Adieu les chiens.

Difficile de faire un tri de choses affichables dans les cartons de Mano Solo. Je pense que tous les héritiers d’un artiste disparu se trouvent devant ce dilemme :qu’est-ce qui est publiable, livrable au public, et qu’est-ce qui ne l’est pas ? Où s’arrête le légitime hommage pour sombrer dans l’abusive indiscrétion ?

DANS LES CARTONS DE MANO SOLO

Dans les cartons de Mano Solo, on trouve une quantité de dessins incalculable.
Isamona, la BigMama va nous faire découvrir au fil de ses trouvailles les trésors sortis de ces boîtes.

Et ça commence le 25 octobre 2011 !

Pages

  • Date de publication: mer 08 oct. 2014

    C'est le trajet d'un enfant d'une banlieue et d'un
    climat, un mode de vie qui piège à mort et il en est là à descendre, à
    mourir . Tout autour, la drogue circule et elle rend fou par manques et
    par soifs d'argents, tous sont touchés d'une façon ou une autre. Ils se
    crament pris dans un virevoltage, une nécessité qui les tenaille.
    Ce
    livre m'est venu par la radio par les évocations de l'auteur et puis le
    rappel dans ma connaissance que Mano Solo avait entre 15 et 20 ans

  • Date de publication: mar 07 oct. 2014
    Nom: Fox



    On écrit pour survivre,
    Pas pour se faire aimer,
    Que ce soit dans un livre,
    Ou sur une portée
    On note la musique,
    On s'accroche au tempo
    Et si c'est utopique...
    On veut vivre de mots
    En se servant des clés
    Reçues dans son trousseau,
    Pour s'ouvrir les pensées
    À un monde nouveau.
    On écrit pour se faire
    Et croire encore un peu
    Qu'on peut, de sa lumière,
    Transmettre un peu de feu.

  • Date de publication: lun 29 sept. 2014
    Nom: Fox



  • Date de publication: ven 19 sept. 2014

    Le gars du pont du Gard n'est pas un
    ponte, il a une tête de gargouille et elle a la même couleur que
    les pierres du pont, un peu trop pour faire sérieux, il a le soleil
    sur le visage.

    Il ne va pas loin et ne fait pas de
    bruit mais il détonne dans la foule qui se presse.

    Il est jeune mais s'habille à la
    vieille époque des étoffes épaisses.

    Il marche comme un automate déréglé
    avec une curiosité dans le regard qui fait peur.

  • Date de publication: sam 13 sept. 2014
    Nom: Fox


Subscribe to MANO SOLO RSS