You are here

August 2012

extinction d'avec la lumière

Rubriques: 

 

 

 

 

 

 

  quand les mots s'éteignent

  comme l'esprit se vide

  quand la fatigue est là

  avec ses heures pleines

  de travail, de partage

  d'efforts tant acceptés

  quand le monde se rétrécit

  aux fenêtres électriques

Que vaut Montaigne par delà les monts et les vaux ?

Rubriques: 

 

La forêt éclairée d'un vieux ciel d'automne pâlot sombrait doucement dans la terre sourde. Aujourd'hui les nuages lourds crispant de menaces pesaient sur nos têtes couvertes de feutres passés aux couleurs terriennes.

L'ombre jeteuse de fraîcheurs tombait comme un aigle vorace et vous prenait sur place comme une fin du monde. Nos entrailles remuaient de sensations lugubres, nous avions des mines navrées et un besoin de sérénité nous faisait mal.

[REPORTAGE] Maïa Vidal au FIL DU SON à Civray

Pour la petite histoire, j'ai rencontré Maïa Vidal il y a un peu plus de deux ans.
Une série de coïncidences a fait que je me suis retrouvé en avance à une diffusion de court-métrages de Guy Madin et que cette diffusion était précédée d'un concert. C'est ainsi que j'ai découvert un duo composé de jeunes filles portant un étrange bonnet de loup : Your Kid Sister. Il n'a pas fallu attendre la fin de la première chanson pour que je sois envoûté par cet univers autant musical que visuel.
Je ne sais même pas pourquoi, mais j'avais un appareil photo sur moi (qui va au ciné avec un appareil photo) et j'ai donc pu prendre une unique photo du tout premier concert de Your Kid Sister, ce que j'appris plus tard.

Du collectif et de la fragilité de l'artiste

Ceux qui suivent mon travail savent que je suis plutôt solitaire dans mes créations.

Non pas que ce soit un choix délibéré mais plutôt par la force des choses.

C'est pour cela que j'ai commencé la photo par des autoportraits puis par des portraits de ma moitié.
Une grande partie de mes photos qui ont eu du succès, a été prise pendant le temps de cuisson d'une casserole de riz, ou entre le brossage de dents et le couchage. Nouvelle preuve que la magie de la photo nait du trivial.

La Rose a des épines

Rubriques: 

C'est le chant du moment

Qu'on nous sert, en comptines;

C'est un air dans le vent:

La rose a des épines.

Et ça monte et ça prend

L'ampleur de l'overdose,

Leur fleur tue le printemps

À défaut d'autre chose.

Et sur les campements

Elle se déracine

En singeant bêtement

Ceux qui voient bleu marine;

Qui a dit "L'important...

L'important c'est la rose"?

C'était certainement

En des temps moins moroses.

extrait d'intro

Rubriques: