You are here

Blogs

Rejoins le camp des branchinioles (et coup de boule à la Mano)

Rubriques: 




Si t'as le chant du rossignol

Qui peine à suivre le tempo,

Et si ta voix de casserole

Aime un peu trop les crescendo,



Si toi c'est pas dans ta bagnole

Que tu as placé ton Ego,

Pas dans les objets qui consolent

Au royaume de la conso

Ni dans un miroir au phormol

Qui ne te renvoie qu'à tes mots,

Où tu te vois comme une idole

En lutte contre des rivaux...



Si déjà dans la cour d'école

Tu rêvais qu'on soit tous égaux...



Alors rejoins les branchinioles,

Compagnie des drôles d'oiseaux

Qui jouent souvent à pigeon vole

En ricanant des idéaux

Et en hurlant que "vache folle"

Ne rime pas avec Xéno,

Et qu'un enfant qui meurt à Holms,

Ça fait gagner combien d'euro ?



Rejoins la force du bémol,

Le camp du monde sans drapeau,

Viens donc chanter la carmaniole

Avec ta gratte ou ton pipot,

Viens te la jouer rock'n roll,

Viens te la jouer Balajo,
Viens te la jouer coup de grolles 
Et coup de boule à la Mano.


Rejoins le camp des rossignols 
Qui ne suivent pas le tempo,
Rejoins le camp des branchinioles 

Ainsi de suite (ou da capo)


Écouter Demain viendra demain par Basta Faraï #np sur #SoundCloud
https://soundcloud.com/basta-farai/demain-viendra-demain










VAS-Y CHARLOTTE

Rubriques: 


Vas y Charlotte

Joue-la boycott

Fais le pour Scott

Et pour le block ;



Vise leurs stocks,

Que ça les choque

Côté jack pot.



Vas y Charlotte

Reviens au troc,

C'est L'anti-dote...

Ici et maintenant, en travaux

Rubriques: 




Ici et maintenant

En travaux




Des mots d'ici libres de droits

Rubriques: 



Côté de l'ascenseur social,

Y'a pas de marche pied d'Estale ;

Soit on y monte par la dalle,

Soit on y descend d'une étoile...



Quand l'élévateur sert de révélateur,

Des mots d'ici croisé dans un ascenseur de la vraie vie

C'est mercredi c'est permis




Libres de droit

Rubriques: 



Libres de droits et fiers de l'être,

On n'a pas fonction d'auxiliaires,

Quand c'est l'argent qui fait le maître,

À quoi bon suivre la grammaire ;

Aujourd'hui Mercredi

Rubriques: 



Allez on sourit, c'est lundi, le ciel est gris, tout est là pour faire la gueule alors justement, esprit de contradiction oblige:

Nouveau poste à pourvoir.... Recherche Chief hapiness officier

Rubriques: 





https://youtu.be/UbyQ6VstLl4



Moi, Chief hapiness officier*,

Je vous le dis, mes frères, mes soeurs,

Je vais changer le mot labeur

En métaphore du bonheur.



J'organiserai des quatre heure,

Ou des cafés aux croissants beurre,

J'vous offrirai quelques douceurs

Financées par votre employeur

Pour vous mettre du baume au coeur

Et pour décupler votre ardeur.



Voyez-moi comme un confesseur,

Comme un ami conciliateur,

Confiez moi tous vos malheurs,

Je saurais être à la hauteur,

Je suis un peu comme un capteur,

Je peux même être un amuseur,



Je suis le clown des financeurs

Qui vous pressurisent l'humeur,

Je suis un peu le disjoncteur

Qui sauve la vie du compteur...



Je suis la petite douceur

Qui vient faire votre bonheur..

Moi, Chief hapiness officier,

Je vous salue, mes frères, mes soeurs

Nouveau poste à pourvoir.... Recherche Chief hapiness officier

Rubriques: 




Y'a eu un bug et on ne peut pas supprimer un post, juste le modifier alors je postule au poste de Chief hapiness c'est dimanche triple ration

Temps de cerveau disponible

Rubriques: 

C'est Paris noctambus,

Arrêt France en couleurs

Et cinq degrés Celsus

Au compteur du chauffeur.

C'est Paris blouse bleue

Dont le noir épiderme

Recrache par les yeux

La loi des pachidermes.

C'est Paris XXI,

Une image..

Le chant des compagnons

Rubriques: 



Voici le chant des sauvageons 

Qui accompagnent le soleil 
Dans sa grande révolution 
Autour du pays des merveilles.

Voici le chant des compagnons 
Qui font la route en sentinelles,
Qui marchent droit vers l'horizon
En ne regardant que le ciel.

Voici l'orgue de barbarie 
Qui fait un tour de manivelle,
Voici le choeur de cent furies 
Qui prennent leur voie de crécelle,

Voici la voix des sans partis,
Voici le chant des hirondelles...
Et c'est ainsi que se finit 
Ce p'tit poème plein de zèle... 








Punky style dans la tête à Toto

Rubriques: 



Sur nos cartes d'identité,

On rayera le nom et l'âge

Et à la place on va noter :



"heureux qui fait un long voyage..."



Et à l'endroit de la photo,

On va gribouiller au stylo

Un joyeux zéro plus zéro...



Une jolie tête à Toto !



Quant à l'endroit de la nation,

On va s'emmêler les crayons

En grattant, comme des morpions,

Des p'tits points d'interrogations...



Sur nos cartes d'identité,

On va rayer le nom et l'âge

Et à la place on va noter :



On n'a pas fini le voyage.



Côté particularités,

Le peuple des lézards

Rubriques: 





Si t'es du peuple des lézards

Qui ne suit rien que le soleil,

Si chaque jour tu mets de l'art

À te tenir bien en éveil

Sans tomber dans le désespoir

Qu'on t'vend au pays des merveilles,

Quand on t'promet, rayon Bazar,

Que t'en auras pour ton oseille...

Aujourd'hui Mercredi ! (puisque je vous le dis...)

Rubriques: 




Aujourd'hui Mercredi !

C'est le jour des enfants,

Comme Souchon, l'ami(e),

Moi aussi j'ai dix ans

Et je mange la vie,

Et j'emmerde les grands,

Aujourd'hui, Mercredi...

Et mon coeur est content.



Et demain ? Mercredi !

Tout comme au temps d'avant,

Quand c'était le jeudi

Qu'on laissait les enfants

Poursuivre leurs envies

Avec la clé des champs...


Les pavés pour nourrice et la rue pour maison

Rubriques: 



Le silence est tombé sur le gris des trottoirs,

La lune est restée seule au coeur de la nuit noire,

On en est arrivé à cette heure bizarre

Où Paris et ses bancs se changent en dortoir.

Réfugié dans votre hiver

Rubriques: 



Un bout de paix, Oh...Presque rien,

Je suis venu chercher des frères,

Un peu de pain, Oh presque rien...

Un bout de vie surnuméraire.



Je suis le grain de sable humain

Qui vient vous gratter sous l'ornière,

Moi le passager clandestin,

Je suis d'un monde sans frontière

Où l'on entraîne son destin

Sans penser même à ses arrières,

Où l'on entraîne son destin

Au fond d'une ville étrangère.



Un bout de paix, Oh...presque rien,

Je suis venu chercher des frères,

Un peu de pain, Oh presque rien,

Un bout de vie surnuméraire.



Je suis parti par un matin,

Je suis parti loin de vos guerres,

Je suis parti par le chemin

Que prennent tous ceux qui espèrent,



Oui je reviens de très très loin,

J'ai traversé tous vos déserts,

J'ai pris mon courage à deux mains

Et j'ai marché vers la lumière.



Un bout de paix, Oh...Presque rien,

Je suis venu chercher des frères,

Un peu de pain, Oh presque rien...

Un bout de vie surnuméraire.



Je suis parti par un matin

Pour arriver dans votre hiver,

Juste pour un morceau de pain,

J'vous ai rêvé le coeur ouvert

Mais j'suis le grain de sable humain

Qui vient vous gratter sous l'ornière,

Et où que j'aille, je le sens bien,

Je reste un damné de la terre...



Un bout de paix, Oh...Presque rien,

Je suis venu chercher des frères,

Un peu de pain, Oh presque rien...

Un bout de vie surnuméraire.


Votez FCCU !


Normalement je voulais poster un poème régressif du genre youhou c'est mercredi tout est permis mais avec l'incendie d'un futur centre d'accueil pour réfugiés dans le 91, avec l'actualité calaisienne et le vote allemand de ce week-end je préfère lancer la riposte..... Allez troisième degré oblige....

La madone des saints fourneaux

Rubriques: 


La madone des Saints fourneaux

Chante comme une casserole

En préparant de bons gateaux

Pour la paroisse de Brignoles.



Et c'est les mains dans le pétrin,

Son serre tête sur la tête,

Qu'elle fait monter le levain

Pour les fidèles de la quête.



On l'entend tous les samedi

Chanter depuis le presbytère

(Le nom du sauveur Jesus CHrist

Qui doit revenir sur la terre)

En préparant des canapés

Et en se relevant les manches

Quand il est temps de démouler

Les petits fours pour le dimanche.



Mais s'il s'en vient un inconnu

Qui n'a pas la couleur des saints,

Ce n'est pas une main tendue

Qu'il va trouver chez son prochain.

Protectrice de la curée,

La madone des Saints Fourneaux

Sait reconnaître un étranger

Aux pigments qu'il a sur la peau.

Et elle défend sa cuisine

En brandissant comme un drapeau

Sa théorie des origines

Et du Chemin pour le troupeau.



On l'entend tous les samedi

Chanter depuis le presbytère

Au nom du fameux saint esprit

Qui nous rendrait tous un peu frère,

Mais pour partager son pays,

Voilà cette humble cuisinière

Qui prend une voix de furie

Et qui se dit prête à la guerre....

Une image !

Rubriques: 


https://youtu.be/ELU6-bbSiPE

Et bon week end
Voilà
C'est tout..

Éloge de la poésie, hommage aux coeurs ouverts...

Rubriques: 





C'est comme de bien entendu,

Rien que le plaisir de se faire

Et de marcher vers l'inconnu

En ne suivant que sa lumière.



C'est comme une corde tendue

Qui claque au nez de cent galères

En un instant - coeur suspendu -

Qui résonne dans quelques vers.



Des mots d'ici

Rubriques: 




J'ai croisé ces mots écrits au correcteur près du collège Aimé Césaire aux Ulis

Ouais

On recommence à être gentils ici, c'est mon impression du dedans en tout cas..

révolution à l'Etat d'Être

Rubriques: 




Révolution à l'État d'être, 

Et l'avenir c'est maintenant, 
L'évolution telle est la quête, 
Chaque action petits changements...
L'ancien monde doit disparaître, 
P'tits changements deviendront grands
 Quand un plus un... La loi du maître, 
Ne sera plus règle d'argent....
Révolution à l'Etat d'Être,
Le changement vient du dedans,
Révolution à l'État d'Être, 
Venez nombreux on vous attend,
L'évolution, telle est la quête,
Chaque action petits changements,
Le nouveau monde est dans nos têtes, 
À nous de le rendre vivant.. 


aqui :)

Place des peuples Solidaires (rêv' d'évolution)

Rubriques: 




Place des peuples Solidaires 

Rêv' d'évolution 

Fin du long tunnel monétaire 

Serpent trop glouton,

Le nouvel ordre est planétaire,

Nouvel horizon 

De Damas jusqu'à Vancouver

Nous nous unirons

Et du Cap jusqu'en Angleterre

Fin des explosions.../...

Les rescapés de l'Atlantide

Rubriques: 


Un rêve en béton



Mais revenus des champs putrides

Et des vanités ordinaires,

Les rescapés de l'Atlantide

Ont le coeur pur et l'âme fière....

Naviguant en terre apatride,

Toujours en quête de lumière,

Ils ne suivent plus aucun guide

Et se voient tous comme des frères.

Ils sont d'un monde où rien ne brille,

Si ce n'est le soleil du jour,

Ils sont d'un monde où ne fourmille

Rien qu'une centaine d'amour,

Ils sont d'un monde où ça vous vrille,

Où ça vous met le souffle court,

D'un monde qui désembastille

En inventant d'autres parcours.../...

Écoute...

Rubriques: 



Écoute... 

Un jour se lèvera le vent,
De Vancouver jusqu'au Levant,
Le petit peuple des vivants
Ne formera plus qu'un seul camp... 

Écoute.   

Un jour ce seront les enfants 
Qui auront raison sur les grands,
Sans frontière sans bain de sang,
Un jour viendra la paix vraiment... 


Pages

Subscribe to RSS - blogs