CHAPi Chapo Hadopi

Chapi Chapo Hadopi
Je ne fais pas de la musique, je n'ecris pas, je ne travaille pas sur des produits culturels, pour aider l'état à faire des lois liberticides.
Croire en ces lois pour juguler le telechargement illegal des oeuvres est un leurre, personne n'y croit. Pas plus le pirate que les artistes. Mais l'état lui y voit une porte d'entrée pour fliquer internet, identifier les flux, surveiller nos modes de consommation et de pensée.
Le pirate cet inconnu, c'est dingue tous les chapeaux qu'il porte.
Son vrai chapeau? Une passoire, comme les débiles dans les bandes dessinées de mon enfance. Je ne vous parle pas du gamin de quinze ans qui telecharge tout ce qui bouge, je vous parle de l'adulte, dans le monde du travail qui à voté en masse pour "travailler plus pour gagner plus" et qui se precipite à payer moins, ou pas payer du tout, pour que l'autre travaille...moins.
Vive le liberalisme de chacun. Je me fais exploiter? Alors j'exploite partout où je peux. Je peux agir sans me soucier des consequences sociales? Je me sert sans hésiter. Vive le petit patronnat du clavier.
Y'a aussi d'autres chapeaux, des entonnoirs. Comme des débiles de BD, mais eux se croient de gauche. Ils viennent ces dernieres année d'avoir foutu 30% du personnel des labels et majors au chomage et ils se démerdent pour te dire qu'ils les ont libérés d'une vilaine industrie caca-boudin.
Et tout ce gouvernement de debiles chapeautés dans une belle cohabitation d'ouverture, est responsable d'un assèchement dramatique de la diversité dans la production.
Le probleme est qu'ils s'attaquent et détruisent un systeme depuis dix ans, mais qu'ils ne créent absolument rien pour le remplacer. Le net entier se bastonne autour des droits de, et à la diffusion, sans que plus personne ne parle de production.
Des millions de trouduc envahissent le net du haut de leur programations sur clavier en beuglant un manierisme hésitant de paroles insipides et transparentes, viennent hurler qu'ils ne sont pas moins artistes que les autres et qu'internet sera leur revanche sur le systeme qui les ignore. Et tous ces trouduc dans trente ans quand ils auront pris un gros bide et des marmots, diront aux parents d'éleves le jour de la kermesse,

-Moi ausssi quand j'étais jeune j'ai eu ma periode "artiste"!

Soyons serieux, de quoi le net nous a-t-il fait cadeau musicalement ces dèrnieres années? Où sont les nouveaux artistes dans leurs nouvelles carrieres? A part pour leur petit milieu comme toujours, quel petit groupe en france a-t-il émergé via le net de façon nationale et pas un buzz d'initié ou un feu de paille populiste?
Youpi, en dix ans de haut débit nous avons gagné Grégoire!
Messieurs les defenseur de l"'accession a la culture pour tous" c'est votre bébé, soyez en fier vous n'êtes vraiment pas si fertiles que vos grands discours. Vous êtes mal barrés pour fonder une grande famille.

Mano..