You are here

C'est souvent quand il est trop tard, qu'on dit les choses.

Primary tabs

Mano, Tes chansons m'ont accompagné dès "La marmaille nue", dans mes joies et dans mes propres années sombres. Je t'ai vu sur la scène du Tourcour, j'ai écouté ces paroles qui me renvoyaient mes propres pensées.
Tu m'as appris qu'on pouvait se battre, qu'on devait se battre, ne pas se laisser porter par la fatalité.
J'ai aimé tes textes, ta musique, tes dessins et ta personnalité.
J'ai aimé ton courage pour dévoiler tes sentiments
J'ai aimé ta force de vie.

Je sais que tu t'es battu encore jusqu'au bout mais je dois t'avouer que tu viens de nous faire une belle vacherie dont j'ai beaucoup de mal à me relever.
Effectivement "tu nous laisse les larmes que l'on verse sur la mort d'un homme", mais tu nous laisse tellement plus aussi.

J'espère que là ou tu es maintenant tu continuera à vivre tes passions sans limites.
Dans notre monde à la con, moi, je continuerai à crier tes chansons.

Mon plus grand regret: Ne pas t'avoir dis tout le bien que je pense de toi quand il en était encore temps.

Que le vent te porte au milieu des étoiles et brilles de ta force vive.