You are here

Le mirage continu

Primary tabs

Alors, j’étais transfiguré, cela s’était passé et les anges volèrent dans ma tête, supersoniques et silencieux. Je ne pouvais rêver mieux, une telle bénédiction, y a de quoi voltiger, déchirer l’espace : Le lien est établi, la rencontre faite et le destin m’a fait chanceux, je marche sur les nuages, les toits craquants et la mer mauve et ma main bénite par la reine des bêtes m’a fait chevalier des troubadours dans l’angle mort du hasard, dans le bref temps d’une conférence et depuis je pars armé de ce talisman en confiance de vivre, marqué de ce sceau invisible et présent.
Des sentiments de fierté naissent et repoussent sur mon chemin comme une musique dans le bruit de mes pas et j’excelle à croire par moment à la royauté des choses dans la turbulence des tourmentés.
Une part, une étoile de mon être s’affiche sur la voûte charpentée des lieux mystérieux dans le vide de l’ailleurs et me propulse dans l’antre des prodiges.