You are here

Rubriques: 


[une photo - des histoires]
Jeu créatif : La règle est simple. Voici une photo, écrivez-nous l(es )'histoire(s) qu'elle vous inspire.
Il n'y a pas de vainqueur, pas de prix. Aucune contrainte.
à vous de jouer !

Commentaires

Portrait de Elen

Le fantôme qui la hante s'est emparé de sa bouche, son nez, ses yeux presque morts renforcent peu à peu l'intensité du regard de son hôte. Elle s'efface.Son visage s'étale autour d'elle, va savoir de qui sont les mots qui sourdent d'entre ses dents.
Son corps, son sexe, ses mains...
Regarde là,  ce n'est pas elle, ils sont multiples qui gravitent dans ses brouillards, chaque nuit dans son lit, c'est une partouze infernale. Ses cris sont de lui, son père, son frère, un ex amant, sa mère... Ses jouissances... parfois je la sent, elle, désespérée, elle se crispe contre mon corps, s'agrippe, et je tente en vain de saisir sa main. Déjà c'est un autre, une autre, je ne sais pas... Au début il n'était qu'un, je l'avait presque deviné, mais là, ils sont de plus en plus nombreux, c'est indéfinissable . Je les croyais tous déjà morts, mais certains vivent encore.
Je les sens quand je m'assoie à côté, un repas, une embrassade...et je sens leur souffle, et je sais que c'est avec l'un d'eux que j'ai passé la nuit passée.
Je crois qu'au fond elle le sait, complice, elle me donne à eux en pâture, dévoré par ses vivants et ses morts...
Mais qui dévorent-ils. Je voudrais que tu me photographie, voir à quel point je suis flou, savoir pourquoi lorsqu'ils m'arrachent des lambeaux de chaire je ne sens rien, aucune jouissance, aucune douleur.
Je voudrais savoir si mon être m'appartient encore, car pour supporter ce que je supporte, c'est peut-être que je suis comme elle, une multitude d'êtres qui se rencontrent tandis que l'un est l'autre nous ne parvenons jamais à vraiment nous toucher.
Prends une photographie de moi s'il te plait, je la collerai face contre la sienne, je les laisserai s'ébattre dans notre chambre à coucher.
Je l'emporterai dans l'ombre, là où nous serons seuls. Je veux la sentir contre moi, juste elle et moi, avant de la quitter.

Portrait de Fox


Portrait de Vincent LAUGIER


Portrait de kathleen

kathleen

Pages