You are here

Quand le froid vire au meurtre dans le dos des caravanes...

Primary tabs

Rubriques: 

 

 

Le dos des caravanes est exposé aux vents et le gel y pavane comme fleur au printemps. Des jets de sarbacane vous piquent le pigment, l’hiver fait sa réclame et se fout des vivants. Tout près d’un géricane un homme est presque absent, il en a mal au crâne d’avoir bu tout le temps. Une femme malade de presque soixante-ans dans son corps barricade souffre dans le campement, Nulle chanson gitane n’éclaire cet instant, il n’y a que des femmes et l’homme aux yeux de sang. La peau des caravanes accueille leurs tourments, on a peur qu’ils y cannent dès qu’on entre dedans mais posés sur la table, trois cafés bien fumants, vous disent : « Sois capable De nous voir autrement.

.

 "

 

 

Le froid vire au meurtre au fond des caravanes mais le cœur de la meute oublie ceux qui y cannent. Et les bonnets de feutre recouvrent trop nos crânes...

 

 

C’est entre deux façons, C’est entre deux maisons, entre deux caravanes Une odeur de butane

 

 

 

C’est ce qu’il restera, de simples coups de rage, Nous n’aurons plus que ça De colère en courage… Il faudra ce regard courant sur les distances, et ce sera l’espoir En guise d’existence

 

 

Deux cent six os et beaucoup d’eau, C’est un squelette qui s’émiette, le froid prend tout dans sa spirale Et les coeurs fous sont en cavale..

.....

.

 

S’il y a une fenêtre qui s’ouvre sur l’hiver, il faudra bien, peut-être, que le froid s’y enterre….....

..

..

Commentaires

Portrait de mix

 

 aujourd'hui encore

 j'ai envie d'écrire

 mais je ne sais pas sur quoi

 j'aime cette libération

 cette respiration

 est ce que je sais pourquoi

 aujourd'hui encore

 j'ai envie de dire

 je ne sais pas trop quoi

 tout

 et son contraire

 ou quoi n'importe quoi

 il est tard

 une journée longue

 de travail

 plus de treize heures

 et si peu de pauses

 ça me plait toujours

 y a t' il de l'esthétisme dans cette attitude

 les lignes de fuite

 les couleurs sombres ou froides

 du déja vu de l'inéductable

 celles chaudes et claires

 de l'espérance la joie de vivre

 les diagrammes de la dignité

 tout le tremblement de la provocation

 de donner sans partage

 à voir

 à entendre

 de dessiner des lignes de vie

 un drapeau noir flotte sur la marmite

 il est tard

 difficile d'aller au fond des choses

 on reste à l'écume

 on dessine des silhouettes

 un coup de crayon hâtif

 histoire de dire

 histoire d'écrire

 un instant

 de vie

 

 j'aime beaucoup ta dernière inter fox

 une inter d'hiver

 montrer la misère

 les mots crus d'un jour de froid

 tes images des nouveaux bidonvilles

 cette idée de témoigner

 

 il est tard

 demain sera un autre jour

 comme toujours

 cette image magie de la vie

 

 

 

mix

Pages