You are here

Saintes : 11/05/12

Primary tabs

Rubriques: 

Vendredi après-midi, nous partons au Musée des Beaux-Arts de Saintes. Voilà quelques temps que nous ne sommes pas allés dans un musée, de plus j'aimerais bien faire un peu d'arts plastiques avec eux sur la prochaine tournée car, je l'avoue, c'est un peu mon point faible : nous n'en faisons pas assez...
Nous partons en bus et avons exceptionnellement une accompagnatrice : Carole (la maîtresse de l'année prochaine), qui va ainsi découvrir ce qu'est une sortie avec les enfants Morallès. Elle me dit en riant qu'elle a toujours l'impression qu'il en manque, mais non, c'est normal, ils ne sont que cinq, en fait ! Il est clair que pour monter et descendre du bus ou marcher dans la rue, c'est plus cool qu'avec une classe ! (encore que... maintenant ils sont grands, ça va, mais au départ, quand Hubert et Firmin étaient encore à la maternelle, j'étais bien stressée quand même !)
Nous sommes accueillis par une dame du musée, qui nous emmène tout d'abord à l'étage des paysages. Après un moment de visite libre et de synthèse sur les différents paysages visibles ici, nous faisons un petit jeu : chaque enfant a une carte présentant un détail de tableau, et doit retrouver l'original. Je dois dire qu'ils sont très observateurs et qu'ils n'auront pas vraiment besoin de notre aide !





Ils remplissent ensuite des petits questionnaires du dossier pédagogique du musée, que j'avais sélectionnés et imprimés mercredi. Juste avant de repartir, nous demandons à notre guide la raison de ces drôles de bandes, sur un tableau :

Elle nous explique qu'il s'agit de "pansements", appliqués sur les parties abîmées du tableau dans l'attente d'une restauration. J'aurai appris quelque chose, aujourd'hui !
Nous passons ensuite à l'étage des portraits, en faisant le tour je resterai pour ma part en arrêt devant ce tableau, que je trouve magnifique :
Fernand Cormon,
Les couleurs, les expressions des modèles si bien retranscrites... j'adore ! ("Deux têtes d'enfants", de Fernand Cormon, huile sur toile, 19ème siècle)
Les enfants ont un nouveau questionnaire à remplir, avec un travail d'observation assez pointu : il faudra que je me concentre pour corriger certaines feuilles !





Après l'effort, le réconfort... C'est fou comme les enfants ont du mal à tenir en place en classe, et comme ils sont prompts à s'affaler quand on va dans un musée ! Surtout Hubert, d'ailleurs !

Nous refaisons ensuite le même jeu qu'à l'étage des portraits, avec une première série "facile", où on voit tout le tableau, puis une seconde où ce sont vraiment de tout petits détails... mais ils s'en sortent quand même très bien !





J'organise ensuite un petit jeu de mime qui leur plaira beaucoup : nous nous installons sur le tapis et les coussins, et l'un des enfants reproduit la posture d'une personne présente dans les tableaux que nous avons vus. Les autres doivent retrouver le tableau choisi.
Nous rions bien avec le premier tableau d'Hubert, que personne ne reconnaîtra, malgré de nombreuses tentatives ! Avouez que la ressemblance n'était pas franchement frappante entre lui et "Le repos du modèle" (1882), de Marie Petiet !


Ce sera déjà plus réussi avec le "Marmiton portant des rougets" (1887), de Joseph Bail.


Léon commencera par "Paul, 7 ans", de Gaston Olivier (1892) :


Pour Gabrielle ce sera surtout une question de rapidité car c'est le seul tableau avec une pose de ce type : "Ma fille à six ans, Plage Benoît, La Baule", de André Herviault (1928).


"Le compliment d'un jour de fête" (19ème siècle), de Jean-Jules-Henry Geoffroy, dit Géo (effectivement le nom entier devait être un peu lourd à porter!) sera très prisé, et imité par Firmin puis par Léon.





Autre nom compliqué : Charles-Emile-Auguste Durand, dit Carolus Durand (c'était une manie du 19ème ces triples prénoms ?!), qui a peint "Germaine Feydeau à trois ans" (1894), et dont s'inspirera Augustin.


Le même auteur a également réalisé ce tableau qui leur a beaucoup plu, "L'enfant et l'oiseau" (1870) : c'est Firmin qui le choisira pour le mimer.


Nous terminons avec un dernier jeu, lancé par notre accompagnatrice du musée. Observez bien les photos suivantes et essayez de deviner :



Eh oui, c'est un téléphone arabe qui nous donne quelques indications sur ce musée : appelé aussi "Musée de l'échevinage", il occupe l'ancien Hôtel de Ville de Saintes (les échevins correspondaient globalement à nos conseillers municipaux). Une bonne façon de donner des informations historiques sans que ce soit rébarbatif, je garde l'idée dans un coin de ma tête !
Il est déjà l'heure de repartir, c'était une visite bien sympa, je n'ai pas vu le temps passer ! Nous avons encore un peu de temps avant que notre bus ne passe et il fait un beau soleil, c'est le temps idéal pour... une petite glace ! (ça faisait bien longtemps que je ne leur en avais pas offert une... il faut dire que la météo n'y a pas été très propice, ces derniers temps !)
Une petite photo avec Carole, puis avec moi (j'adore la tête de Léon sur la deuxième, on se demande bien à quoi il pense!) :
Avec la future maîtresse...
Avec la future ex-maîtresse !
Nous prenons ensuite le bus pour rentrer jusqu'au chapiteau : ce soir spectacle, et youpi, c'est le week-end ! Demain matin... je DORS !!!