You are here

Gauchy : 01/06/12

Primary tabs

Rubriques: 

Voici déjà arrivée la dernière tournée pour moi chez les Morallès... je pense qu'elle aura une saveur particulière... Nous la débutons à Gauchy, en Picardie (c'est dans cette région que se déroulera toute la tournée). Je rejoins les Morallès directement en train, lorsque j'arrive sur la place ils ne doivent pas être là depuis plus de vingt minutes : quelle synchronisation !
Peu de temps après notre arrivée deux gendarmes arrivent : quelqu'un, apparemment pas au courant du spectacle de ce week-end, a cru que nous venions squatter le terrain. Sympathique comme accueil, non ?!
Ces moments où nous nous retrouvons sont néanmoins toujours chouettes, on est contents de se revoir et il y a des petits cadeaux qui traînent... Ainsi, Gino m'offre cette splendide cloche, qui me permettra de récupérer mon petit troupeau en fin de récréation sans m'égosiller ni faire trois kilomètres à pied dans le campement !
Merci Gino !

De mon côté, j'ai rapporté une petite surprise pour Firmin :

Je vous explique le pourquoi du comment : à Amiens, Firmin était arrivé tout content pour me montrer son dernier jouet, qu'il avait trouvé peu de temps avant : une.. seringue ! Il avait donc été très déçu (et avait dû beaucoup regretter d'avoir partagé avec moi sa trouvaille !) lorsque je l'avais forcé à la jeter à la poubelle, avec une raison d'adulte rabat-joie à la clé : "C'est sale, on peut attraper des maladies en tripotant une seringue trouvée par terre"... xD
Or donc, j'avais eu un peu honte en voyant son air dépité, et je me suis débrouillée depuis pour lui en récupérer une... mais neuve !
Ne dérogeons pas aux bonnes vieilles traditions : le soir, quand tout le monde est installé, un petit apéro se met en place. L'espace est très agréable, nous ne sommes pas en cercle autour du chapiteau mais en petit "village", sous les arbres, ce qui donne un air de vacances au campement ! Les enfants sont ravis puisqu'ils ont retrouvé leur "bâche d'excitation" : Marius semble lui aussi très satisfait de cette nouvelle aire de jeux dont il profite avec Léon.
Léon et Marius
Mais que sont-ils en train de faire sur cette photo ?...

Eh bien ils s'amusent à se parler à l'aide d'un gros tuyau, tout simplement !



En parlant de Marius, le voici en train de faire le tour de la table pour offrir des biscuits apéro à tout le monde... il va même jusqu'à donner la becquée à sa cousine Julie !
Marius


Quant à moi, je ne sais pas de quoi je parle lorsque cette photo est prise, mais ça n'a pas l'air de me faire rire !

Petite photo de Mamie, que j'arrive rarement à prendre (d'ailleurs, comme vous pouvez le voir, je suis dessus, ce n'est donc pas moi qui l'ai prise ! ).

Mercredi c'est le montage, il y aura de nombreuses coupures d'électricité dont nous ignorons la cause. En fin d'après-midi je trouve Gino et Maurice bien installés sur un banc devant mon camion...
Gino et Maurice
Mais qu'attendent-ils donc ?...

Il suffit de regarder ce qu'ils regardent pour le savoir :

Eh oui, ils ont tout débranché puis rebranchent les convois un par un, pour voir à quel moment ça disjoncte et qui est responsable. Le verdict tombe : c'est la caravane de Carole et Gino la fautive... Reste maintenant à trouver l'objet précis !
Comme tous les mercredis, celui-ci est trop court pour mener à bien l'ensemble de mes projets... Je passe notamment un bon moment à chercher des images et des idées sur internet pour un atelier d'arts plastiques prévu cette semaine autour du portrait-paysage. Comme nous avons vu beaucoup de portraits et de paysages à Saintes, j'ai décidé de lier les deux. Je cherche donc tout d'abord des oeuvres pouvant illustrer le thème.
Hiver, d'Arcimboldo (16ème siècle) :
Hiver, Arcimboldo, 16ème siècle
Anthropomorphisme, de Matthaüs Merian (17ème siècle) :
Paysage anthropomorphe, Matthaüs Merian, 17ème siècle
Visage paranoïaque, de Salvador Dali (20ème siècle) :
Visage paranoïaque, salvador Dali, 1932 ou 1935
Mae West, de Dali également :
Mae West, Salvador Dali, 1934
J'avais aussi trouvé ce tableau de Magritte :

Bon, au départ j'hésitais un peu : des seins, un sexe... Et puis je me suis dit que c'était complètement idiot : pas de fausse pudeur à avoir, le nu fait partie intégrante de l'art et ne devient laid que lorsqu'on l'utilise pour vendre des yaourts. Assumons nos convictions, nondidiou !
Sauf que... le titre du tableau, je le découvre ensuite, est "Le Viol". Et là euh... comment dire... je ne le sens pas super bien de partir dans des explications sur ce qu'est un viol avec Hubert, Firmin et Gabrielle. Du coup désolée Magritte, ce sera pour une prochaine fois ! xD
Le soir je vais boire un verre avec Jean, Yann et Bastian. C'est là que Bastian m'offrira ce petit cadeau :

Mais qu'est-ce donc, me demanderez-vous ? Eh bien...

Une bonne bouteille de rhum ! Pour la petite histoire : j'ai toujours détesté le rhum, or un jour Bastian m'a fait goûter son rhum vénézuélien, qui m'a vraiment réconciliée avec cet alcool ! Du coup il m'a acheté une bouteille de rhum "Clément", qui est apparemment le plus proche qu'il connaisse du rhum vénézuélien. Voilà... merci Bastian !
Notons au passage, dans le rayon nouveautés, la guirlande dont Jean rêvait depuis des mois : une petite ambiance guinguette qui risque fort de ne pas améliorer le squat devant chez lui...

Jeudi matin je fais un petit tour dans le chapiteau pendant la récréation : Hélène et Didier sont en train de faire des équilibres.
Hélène et Didier
Ils voient que je suis en train de les prendre en photo et essaient de me montrer le "vrai" équilibre auquel ils veulent arriver (le plus dur, quoi). D'après ce que j'ai compris ça part comme ça :

Ensuite Hélène est censée enlever ses bras des jambes de Didier, qui les baisse, pour arriver à cette position-là :

Mais avant d'y arriver (je balance un peu!), il faut bien dire qu'il y a eu quelques "ça" :

Le temps file très vite ici, vendredi je me dis qu'il faudrait que je fasse quelques photos du campement si je veux en garder un souvenir car le démontage a déjà lieu demain matin, et nous prenons la route directement l'après-midi. Voici donc quelques vues de notre agréable installation... Nous serions bien restés plus longtemps !



Le terrain serait-il un peu en pente ?...
Devant...
Derrière !

(Question bonus : qui trouvera le premier à qui appartient la caravane avec la petite farandole de figurines ?...)