You are here

Montataire : 05/06/12

Primary tabs

Rubriques: 

Lundi matin le montage sera un peu dur à supporter : on se tape le marteau-piqueur dans les oreilles TOUTE la matinée... Sympa pour la concentration (bon vous me direz pour ceux qui sont dessus ça ne doit pas être un moment fantastique non plus ! )... Je crois que le sol cette place doit être particulièrement dur !
Le soir arrive un de ces moments difficiles pour la maîtresse au fond de son camion : trop de trucs à gérer en même temps, je m'y mets dès 17h et à 20h je n'ai pas bougé de ma table et surtout pas fait la moitié de ce que je pensais pouvoir faire... Evidemment des mails sont arrivés entre deux, avec des évaluations urgentes, qui bouleversent donc une partie du programme que j'avais mis sur pied ce week-end et qui était censé me laisser un peu de répit le soir...
Tiens donc, ça faisait longtemps, les envies de pleurer sur le boulot dans lequel on s'embourbe comme dans des sables mouvants, à se dire qu'on ne va pas s'en sortir... Il faut dire aussi que le coucher trop tardif d'hier me revient dans la tronche, je l'ai un peu cherché... et en plus je commence à être malade. Youpiii ! Bon, heureusement je me console en me disant que c'est surtout cette semaine qui risque d'être atroce : le problème est qu'au collège c'est le dernier moment pour faire passer les évaluations, puisque toutes les notes doivent être rentrées cette semaine dans leur logiciel. Du coup tous les profs doivent se retrouver dans le speed en même temps, et moi, forcément, située en bout de course par rapport à eux, je me le prends à la puissance 10.
Un sketch particulièrement croquignolet avec Augustin : j'ai reçu pour lui ce week-end un joli petit programme de révisions d'espagnol. J'ai donc préparé tout ça avec une feuille reprenant tout ce qu'il est censé revoir. Et voilà qu'en la prenant il me dit "Ah mais je l'ai pas fait, le passé composé, je n'ai pas le cours dans mon cahier", "Mais le vocabulaire des activités extra-scolaires non plus, d'ailleurs, ils l'ont fait pendant la dernière tournée"... Zen... ne pas crier, ne pas pleurer, inspirer et expirer calmement... Je le sais, pourtant, que ça passe, ces moments-là... mais c'est fou comme c'est difficile de prendre du recul et de ne pas se sentir noyée, quand même.
Petite pause diner avec une expérience culinaire qui me changera un peu les idées : le Croq'soja provençale ! Eh oui, à force d'aller vers le bio forcément un jour on risque de tomber là-dedans...
J'ai envie de dire...

Eh bien euh... comment dire... mais c'est vraiment PAS BON ce truc ! Une consistance étrange, un goût disons... assez inexistant... on se demande un peu ce qu'on mange, en fait ! Réponse sur le paquet : du tofu à 75 % (ça c'est le composant insipide et à l'étrange consistance), et moult aromates pour essayer de relever le tout. Je m'étais bien déjà dit que c'était pas bon, le tofu, mais là... bin ça se confirme, en fait ! xD
BEURK !!!
Heureusement en allant chercher un dessert dans le frigo je retrouve les deux crêpes que Mamie Monique m'avait données hier soir ! Eh bin voilà ! Des ingrédients simples, de la farine, du lait, des oeufs, du beurre, du sucre... C'est pas parce qu'on mange bio qu'on doit manger des trucs blancs et sans goût !
Merci Mamie Monique !
Comme dirait mon maître à penser (qui le reconnaîtra ?...)(non toi Thomas tu n'as pas le droit de jouer !) : "Le gras, c'est la Vie !" xD
Pour ce qui est de l'organisation d'une sortie sur cette place la météo me met vite sur la voie :
OK...
Bon... je crois qu'on va la faire demain, alors ! xD
Mardi nous voici donc partis à Paris pour la journée, direction La Villette ! Didier nous emmène à la gare de Creil et semble un peu inquiet de mon état : en effet ma voix commence à bien partir en vrille, je sens que l'extinction n'est pas loin, et cette journée dehors risque fort de l'achever ! Grosse mission en arrivant à la Gare du Nord : je donne un plan de métro aux enfants et leur demande de trouver le chemin tout seuls. C'est un peu laborieux... Contre toute attente (j'aurais plutôt pensé à Léon ou Augustin) ce sera finalement Gabrielle qui sera la plus efficace pour nous mener à bon port !
La petite troupe dans le métro
Après être allés acheter les différents billets d'entrée nous avons un peu de temps pour aller jouer dans le "Jardin des vents et des dunes", espèce de grande aire de jeux avec différentes installations selon les âges des enfants. Je rigole bien toute seule car finalement les grands reviennent de l'espace 9-12 ans en disant "C'est nul là-bas, y'a rien à faire", et les deux petits me feront le même coup en sens inverse ! Pas contrariants, ces enfants...
Hubert et Firmin s'amuseront quand même un certain temps sur des espèces de tapis-rouleaux-rebondissants. Voici les deux petits kangourous :




A un moment je ne vois plus Hubert, je finis par le retrouver dans un coin :
La vie est dure...
- Alors Hubert, tu ne veux plus jouer là-bas ?
- Non...
- Qu'est-ce qui se passe ?
- Bah... y'a trop d'enfants...

Ah ça c'est sûr, nous sommes assez peu habitués à nous retrouver dans des espaces de jeux qui ne soient pas vides : habituellement les autres enfants sont à l'école lorsque nous y allons, mais là il y a toutes les sorties de fin d'année qui semblent s'être donné rendez-vous ! C'est là que je l'autorise, avec Firmin, à aller dans l'espace des 9-12 ans, puisqu'il est complètement vide. Eh bin voilà, ça va mieux !





Pendant ce temps, donc, les trois grands ont fait le chemin inverse et se retrouvent à la tyrolienne :

Augustin

Léon

Gabrielle
Hubert et Firmin viendront en faire un petit tour également avant que nous repartions :
Hubert
Firmin (de dos!)
Nous nous rendons ensuite à La Géode, où nous allons voir "Océanosaures 3D". J'avais montré deux bandes-annonces hier aux enfants, leur demandant de choisir entre ça et "Born to be wild", un documentaire sur des animaux orphelins récupérés, remis sur pied puis relâchés dans leur milieu d'origine.

Grand moment de solitude pour Gabrielle à ce moment-là : forcément elle était plus attirée par les bébés animaux, mais avec quatre garçons amateurs de sensations fortes contre elle, elle n'a pas fait le poids...
Je pense que malgré sa déception, "Océanosaures 3D" lui a quand même bien plu. Ce film d'animation reprend de façon claire et plutôt simple l'échelle des temps géologiques, et nous emmène à la rencontre des grands reptiles marins. Voici quelques images glanées sur internet :





Les enfants sont un peu déçus que le film ne soit pas projeté sur l'ensemble de l'écran (puisqu'il est en 3D, l'écran est plut petit) : eh oui, il fallait choisir "Born to be wild" (qui lui n'était pas en 3D) pour pouvoir admirer l'écran géant, vous auriez du écouter Gabrielle !
Heureusement les lunettes 3D et les effets spéciaux leur font vite oublier cette première déception.
Augustin et Hubert
Firmin, Gabrielle et Léon
Nous faisons une petite séance photo devant la Géode pour garder un souvenir du lieu, qui est quand même assez magique :
La Cité des Sciences dans la Géode !
Où sont-ils ?...
Tout là-bas !



Il est ensuite temps de manger notre petit pique-nique sur un coin d'herbe. Léon avait remarqué que son sac à dos était mouillé, dans la matinée, j'avais suggéré qu'il s'agissait sans doute d'une bouteille d'eau mal fermée... c'est là que nous réaliserons que non, pas du tout ! Réponse en image :

En réalité ce sont les oeufs qu'Hélène avait faits cuire : le gaz s'était éteint lorsqu'ils étaient sur le feu, elle pensait qu'ils seraient suffisamment durs... loupé ! J'éclate de rire en écoutant un message reçu sur mon répondeur pendant le film à La Géode : "Oui Céline c'est Hélène, je t'appelais pour te dire qu'on vient de manger les oeufs que j'avais faits cuire hier et qu'en fait ils sont plus mollets que durs, faites attention !" Nous confirmons !
Autre surprise du pique-nique : Hubert a retrouvé au fond de son sac un Kinder qu'il offre à Léon...

Bon, c'est un pique-nique basé sur le thème "bouillie", on dirait !
Allez, une petite photo un peu plus bucolique, avec un moineau ravi des miettes (enfin... c'était plus des morceaux que des miettes, en fait !) que lui lançait Léon :

Il y a ici aussi pas mal de classes en sortie, je remarque que certains enseignants ont trouvé une méthode impeccable pour ne pas risquer de perdre un élève. Ah ça c'est sûr, on les voit de loin !

Nous allons ensuite à la "Cité des enfants", sorte de grande aire de "jeux scientifiques" dédiée aux 5-12 ans (il existe un autre espace pour les 2-7 ans). Elle est divisée en six espaces présentant chacun un thème, et le ticket nous laisse 1h30 sur place, autant dire qu'il ne faut pas traîner si on veut pouvoir tout essayer. Là encore beaucoup de monde, et surtout beaucoup de classes... c'est sûr que ça nous change des musées tout vides ! Il faut attendre son tour, supporter la foule... mes petits élèves ne sont pas très habitués à ça et le supportent avec plus ou moins de bonne volonté ! A un moment quelques jérémiades me font un peu monter la moutarde au nez : c'est le fait d'être malade qui me donne moins de patience ou ils se sont tous transformés en adolescents râleurs pendant la nuit ?! xD
Léon nous fera même une crise parce qu'il n'a pas réussi à "créer sa boîte" dans une machine qui montre comment sont fabriqués les objets en usine (il y avait trop d'enfants dessus, du coup ça bugait).

Pour ceux qui connaissent le fameux sketch de l'ado "C'est nuuul... J'veux un scooteeeer..." Eh bien c'était à peu près ça ! J'essaie de lui expliquer qu'il y a quand même des choses un peu plus graves dans la vie, puis ce sera pareil avec Firmin et Gabrielle qui n'ont pas pu faire les activités qu'ils voulaient dans ce même espace dédié à l'usine. A leur décharge, c'est la fin de la journée et je pense qu'ils sont un peu fatigués, de plus c'est vrai que ce lieu a un côté un peu "consommation" : avec seulement 1h30 on ne peut pas lire tous les panneaux explicatifs, ça pousse les enfants à vouloir tout faire sans bien en connaître le but, ils papillonnent d'une endroit à l'autre sans prendre le temps du plaisir de la recherche et de la découverte... Ouais, je sais, quand je dis ce genre de choses y'a pas photo, on voit bien que je suis instit, moi ! Pédagogie pédagogie !!! xD
Nous passons quand même de bons moments à La Cité des Enfants, hein, je vous rassure ! Je ne voudrais pas non plus dénigrer totalement le lieu, qui a clairement de bons côtés !
En dehors de l'espace "Usine", par lequel nous avons terminé et qui était donc un peu décevant, il y avait l'espace "Communiquer", avec notamment un gros globe qui permettait, avec des écouteurs se branchant sur les différents pays, d'entendre une partie des multiples langues du monde :



Les enfants passent aussi un certain temps à s'amuser à se parler dans de gros tuyaux qui s'entrecroisent et dont les couleurs permettent de se repérer. Sur le panneau explicatif il est écrit qu'en chuchotant ça fonctionne très bien, mais il faut bien le dire, le volume sonore est assez intense !







"Le jardin" est un espace qui plaira surtout à Hubert : une grosse maquette présente le monde des fourmis, avec de nombreux points de vue permettant d'observer les petites bêtes. En passant dans un petit tunnel, on peut notamment mettre sa tête dans une sorte d'aquarium qui permet de les voir de très près :

Hubert
Gabrielle
Léon
Augustin
Il y a aussi une "Serre aux papillons", mais ils n'y sont pas très nombreux... en voici au moins un !

L'espace "Le corps", en revanche, est très fourni et très intéressant. pour tous On peut y faire de multiples expériences qui leur plaisent beaucoup.
"Double visage" avec un jeu de miroirs pour Augustin et Léon, et miroirs déformants pour Hubert et Firmin :
Léonstin ?...
Ou Auguston ?...
Hubert et Firmin
Un jeu sur le sens du toucher, avec des visages cachés dans des dispositifs opaques : il faut essayer d'imaginer à quoi peut ressembler le visage, avant de relever le cache pour voir si ses doigts étaient clairvoyants ou pas.
Qu'est-ce que c'est ?...
Moue dubitative...
Ah oui...
Un jeu d'équilibre beaucoup plus difficile qu'il n'y paraissait, qui a posé des difficultés à tous sans exception !
Firmin
Gabrielle
Léon
Augustin
Un tapis de course permettant de mesurer sa vitesse (avec un tapis pour amortir l'arrivée, quand même!) :
Firmin

Léon

Augustin


Une machine permettant de mesurer son pouls :
Hubert...
... et son coeur !
Léon
Et pour finir un jeu d'équipe où le but est d'écraser les virus lorsqu'ils apparaissent sur le sol : ils y feront un certain nombre de parties endiablées !







Pas mal !
Plus loin, l'espace "Jeux d'eau" semble aussi bien leur plaire : fabriquer des barrages, faire avancer des boules ou les projeter en l'air grâce à la force de l'eau, créer des tourbillons... Pas mal d'ateliers ludiques et suffisamment courts pour qu'il n'y ait pas des heures d'attente.
Gabrielle
Léon
Augustin
Hubert

Léon
Augustin aide Gabrielle
Gabrielle
Hubert

Enfin, le passage par le "Studio TV" aura aussi pas mal de succès (en particulier chez Firmin!). Les enfants découvrent notamment le concept de l'incrustation des images sur un fond, avec une scène de voiture et une autre de plage (surf ou tapis volant ?... Je ne suis pas sûre...).


Mais que fait Augustin ?...


Ils apprécieront aussi beaucoup le studio musical, qui leur permet de choisir un morceau et de jouer dessus en play-back. Voici les stars en action :
Les stars
Et... LA star des stars !
C'est déjà le moment de repartir : nous passons par la boutique pour leur acheter des cartes postales pour leurs cahiers de vie, et là j'hallucine sur les prix : 2 euros la carte postale !!! Je leur en prends quand même pour qu'ils aient un souvenir, mais j'avoue que craquer un billet de dix euros pour des cartes, ça fait un peu mal ! Du coup j'avais eu dans l'idée de chercher s'ils n'avaient pas le dvd de "Born to be wild" pour Gabrielle, mais là euh... (bon, en plus après recherches il s'est avéré qu'ils ne l'avaient pas, mais nous avons trouvé "Océanosaures 3D" à 36 euros... Ils sont détendus à La Villette, quand même ! :-o )
Nous repartons enfin en sens inverse : métro, puis train, avec beaucoup moins d'affluence que ce matin (où nous avions passé les 3/4 d'heure de trajet debout car c'était l'heure de pointe). Là, les enfants peuvent s'étaler tranquillement, avec un petit goûter. Repos, rêveries devant le paysage, Rubix'Cub...
Gabrielle, Augustin et Hubert
Augustin
Hubert
Léon
Firmin
Gabrielle
En arrivant au campement je suis bien vidée, et comme prévu ma voix s'est lentement détériorée pour ne plus aboutir qu'à un petit filet rocailleux. Je ne suis pas sûre que ça s'arrange d'ici demain !