You are here

vendredi, 8 April, 2011 - 09:38 Dreux patrick
757 lectures
Rubriques:
2 commentaires

 

mercredi, 6 April, 2011 - 23:02 Arpentard
1,006 lectures
Rubriques:
Blog:

 

Terrien d'occasion

 

C' est une zone noire dans l'aube de la nuit, le vent souffle ses sifflements puissants.

Je m'engouffre dans l'antre.

Dehors la fraîcheur frappe, ici une tiédeur flotte dans l' air huileux de sensations.

mercredi, 6 April, 2011 - 17:05 Dreux patrick
850 lectures
Rubriques:
2 commentaires

Après le dernier train il n’y avait plus de train

vendredi, 1 April, 2011 - 14:07 Rocco Souffraulit
2,169 lectures
Rubriques:

C’est écrit dans un livre à la page précisant ma naissance,
Je ne suis qu’un oiseau de passage qui s’arrête au hasard
Pour finir le périple d’un voyage auprès de ces autres
Qui m’ont grand ouvert leur cœur et ce malgré mes différences.

vendredi, 1 April, 2011 - 06:52 Jiaime
1,452 lectures
Rubriques:
5 commentaires

Assis sur la marche usée,

le dos appuyé contre la vieille porte de bois

il tente et y parvient parfois

à ne plus penser à ce qu'il a été

Le vent venu d'en haut,si haut

parfume la ruelle de flagrances boisées,

faisant danser les rubans de tissus colorés

et ,il trouve ça beau

Il observe desenfants qui s'amusent et qui rient,

puis,se mêle à leurs jeux insouciants

Ils s'approchent,il leurs sourit,

comme un clin d'oeil à sa propre vie

Ils s'éloignent,alors il lève les yeux,

vendredi, 1 April, 2011 - 00:44 Arpentard
897 lectures
Rubriques:
Blog:
1 commentaires

Poursuivre la voie, loin de tout, de l'ensemble

Cheminer indemne d'envie

dans l'acier et le corail

sous des cieux lourds

pesant de silence

certain de calme

prés des arbres routiers
jeudi, 31 March, 2011 - 16:56 Fox
900 lectures
Rubriques:
1 commentaires

Tout le monde le savait

en cet endroit précis

toutes les nuits se jouait

la même tragédie.

 

L'angle se trouvait nu,

de simples pierres, vétu,

tandis que dans son dos

coulait le flux de l'eau.

 

Pas de verre aux fenêtres

pour empêcher les vents

de pénétrer sa tête

et de venter dedans.

 

L'angle se trouvait nu -

l'avait bien dans le cul.

 

mercredi, 30 March, 2011 - 17:03 Dreux patrick
631 lectures
Rubriques:
Blog:

 

lundi, 28 March, 2011 - 00:29 Rocco Souffraulit
1,515 lectures
Rubriques:

dimanche, 27 March, 2011 - 12:14 Fox
1,166 lectures
Rubriques:
2 commentaires

La mer se retire.

 

Les souvenirs s'étirent

le long des moutons blancs,

en des milliers de bans.

La plage est désertée.

Le jour finit de poindre.

Marchant seul et nu-pied

je pars le rejoindre.

Mon âme est engoncée

dans son désir d'ailleurs.

Mon pas est saccadé,

s'alignant sur mon coeur.

La mer fuit le temps,

ce temps gris qui nous conte

comme on vivait avant

quand nous n'avions pas honte.

La mer est fatiguée,

Pages

Subscribe to