You are here

samedi, 30 April, 2011 - 00:18 Rocco Souffraulit
781 lectures
Rubriques:

jeudi, 28 April, 2011 - 12:47 Fox
1,057 lectures
Rubriques:

Sur les têtes,
Habillés comme à la fête,
Cent valeureux chapeaux
Déambulent dans le métro.

Il est tôt.

mercredi, 27 April, 2011 - 04:04 Rocco Souffraulit
2,459 lectures
Rubriques:

lundi, 18 April, 2011 - 10:28 Fox
1,224 lectures
Rubriques:
3 commentaires

Au café de l'Absinthe,

affalées sur le zinc,

les âmes ont l'habitude

des grandes solitudes.

 

Leurs bouches pendant des heures

parlent sans s'ouvrir

et on les entend rire

sans les voir s'unir.

 

Au café de l'Absinthe

le patron est des leurs.

Quand sa journée l'éreinte

il quitte son labeur,

pose un coude sur le zinc

et se met à sombrer

dans la nuit des tropiques

que les autres ont conté.

 

lundi, 18 April, 2011 - 02:54 Rocco Souffraulit
1,406 lectures
Rubriques:

samedi, 16 April, 2011 - 00:25 Rocco Souffraulit
671 lectures
Rubriques:

vendredi, 15 April, 2011 - 12:02 Jiaime
1,148 lectures
Rubriques:
Blog:
2 commentaires

IL lui avait dit qu'il aimerait être à la veille pour qu'aujourd'hui soit à nouveau demain.

Que cette journée recommence,toujours à son début avec jamais de fin sinon plus belle encore que l'instant présent.

Il l'avait souhaité avec tant d'envie ,de désirs en fermant les yeux qu'il aurait cru possible d'exaucer lui même son propre voeu;mais la journée était passée,et pire encore,plus rapide que n'importe quelle autre journée de sa vie.

"Aujourd'hui" s'est donc muté en"hier";

mardi, 12 April, 2011 - 05:56 Fox
701 lectures
Rubriques:

Sur les ailes du temps tous les sentiments

traversent les murs, cessent d'être obscurs.

 

Un ami vous manque-t'il ?

Il vous faut suivre le fil

et le voilà, immobile,

qui plonge dans vos yeux figés.

 

Il revient au passé, sans verbes conjugués.

A peine est-il porté par des noms complets.

Pour autant son image est bien plus qu'un reflet :

Quand vous fermez les yeux, elle devient loi.

 

Sur les ailes du temps elle a traversé

les rives au-delà, et les plus grands froids.

 

mardi, 12 April, 2011 - 02:04 Jiaime
1,214 lectures
Rubriques:
Blog:
3 commentaires

J'ai vu ce matin deux amies se retrouver.Elles ne s'étaient pas encore enlacées que déja leurs regards se frolaient,se réchauffaient.Puis quand elles se sont enfin embrassées,leurs bras se sont mêlés,leurs mains devenaient des baisers.

Bordeaux,fin de matinée,pas trés chaude,pas trés gaie, et pourtant,j'ai vu un feu de joie sur les bords du tramway.

J'ai continué à marcher,avec un peu de bonheur que je leurs avait chippé sans leur demandé;elles en avaient tant qu'elles n'ont rien remarqué.

Pages

Subscribe to