You are here

ICI

mardi, 4 February, 2014 - 02:08 kathleen
2,422 lectures
Rubriques:
2 commentaires

Ne pensez pas que mes silences sont morts, non

ICI

Il ne faut ni grandeur
Ni quantité

Que pourrais-je attendre d'ailleurs
Des mots
Sculpture de nos pensées
Arrondie et lisse comme une pêche
Modelée sous nos doigts

Qu'ai-je à montrer, qu'ai-je à dire
Des rimes roulantes
Empoulées comme on dit
Ca se balance dans la figure
Toutes ces choses compliquées
De la vie
La tristesse du lundi
L'euphorie du mardi etc..
On connait la musique

mardi, 28 May, 2013 - 22:13 kathleen
3,789 lectures
Rubriques:
1 commentaires

Je suis sous la pluie, il fait froid aussi, je m'approche du pré.

 Que font mes chevaux de printemps, que se racontent-ils
 parait qu'on dispose de temps, vers avril mai

personne ne se bagarre avec les selles et les brideries à savonner
jachère cavalière
les écuries sont propres
mais vidées de leur vie
personne n'y mange ni ne s'y douche
pas de claquement de langue

dimanche, 20 January, 2013 - 15:52 kathleen
4,998 lectures
Rubriques:
2 commentaires

Hier il était insupportable
pas content, pas le temps
pas envie de ça
mais pas connaissance de ses envies
donc rien
aucune chose à formuler
zéro volonté
juste une tête de cake

comment dire

les solutions
à l'éducation
douze ou treize ans
comment on fait
c'est pire après?
comment aider
comment trouver
le vrai
ce dont ils ont besoin
eux
pas nous
nous on s'en fout


devenir un homme
mais un bien
pas un bourru
tordu
mal foutu

vendredi, 6 July, 2012 - 11:16 kathleen
3,599 lectures
Rubriques:
4 commentaires

Il y a une  fenêtre qui part de mes pieds et qui se colle au plafond

A l'étage, de la grande maison

On fait glisser la vitre, et là, sans rebord ni rambarde, c'est le vide

On lève la tête, on se penche un peu et maintenant l'air nous envahit, flottant, ondulant dans le circuit du vent. Si on ferme les yeux la sensation est plus douce qu'une caresse, ça frole à peine

 

Un frisson de plume

 

lundi, 2 April, 2012 - 16:02 kathleen
4,685 lectures
Rubriques:
7 commentaires

Un jour je suis ici et je peux écrire, ma main me laisse faire

Les mots sont là, ils s'inscrivent, tout l'intérieur de moi fait sortir ces phrases, je n'ai pas d'effort à fournir

On dirait un cri

Je dois suivre les idées qui viennent

Le vocabulaire et l'orthographe

Mais à part ça tout est simple

dimanche, 11 March, 2012 - 20:36 kathleen
1,523 lectures
Rubriques:

C'est en te regardant t'éloigner que je me demande ce que tu penses. Est ce que c'était bien? Ou alors un peu agaçant

 

A cause du vent

 

Tu lèves la tête, tu ne marches plus

Une herbe qui volète ça fait peur

Même pas peur

Le souffle dans les oreilles

 

Pas la peine de te presser ma princesse

Ne mange pas le grain des autres, mes bras ne savent pas tirer sur les rènes

Ne sursaute pas

samedi, 21 January, 2012 - 23:39 kathleen
3,265 lectures
Rubriques:
2 commentaires

lundi, 9 January, 2012 - 22:41 kathleen
986 lectures
Rubriques:

Normalement, à cheval, ce n'est pas difficile de tourner et de changer de direction. Si l'animal sait le faire, une main s'écarte, un mollet se serre et la route est donnée.

Il est courant pour Grâce d'éviter une flaque d'eau froide ou un trou boueux salissant.

Décalage sans main ni mollet,

Fantaisie de trajectoire

Faut se la faire cool Madame, on ne va pas se mouiller les pieds quand même

 

jeudi, 1 December, 2011 - 23:20 kathleen
2,091 lectures
Rubriques:
1 commentaires

Il y a plus de deux heures de cheval pour arriver à ce lac

Je suis loin de la ferme

Je suis loin des gens que j'aime.

 

Il fait tellement humide que l'eau a traversé mes grosses chaussures en croute de cuir.

Mes bras

Mes doigts

Ca fait longtemps qu'ils ont froid

Et même à l'unique endroit où je me défends de glacer, même là, dans le bas de mon dos, j'ai froid

Je grelotte très discrètement des reins

 

mardi, 22 November, 2011 - 12:58 kathleen
3,807 lectures
Rubriques:
10 commentaires

Oh comme on se retrouve, montagne secrète. Tu es si jolie dans ton manteau d'automne

Je te reconnais

Je suis calme en allant vers toi

Je suis impatiente

Je viens dans mon silence

Toi et moi seulement.

 

J'ai mis mon jean bleu, des boots et une vieille chemise, il y a quelque chose d'élégant dans ma tenue, je ne serais dire quoi exactement

Pages

Subscribe to