You are here

mardi, 10 May, 2011 - 16:47 Dreux patrick
Rubriques:
3 commentaires

Les collines en deuil ont pris le parti fou

De ranger le cercueil là tout au fond du trou

Et l’enfant de novembre revient au mois de mai

Quand la mère au cœur tendre se retire à jamais

 

Le ciel est resté sec dans le vent qui séchait

Les larmes des parents dont les yeux se perdaient

Au lointain des collines et des arbres en fleurs

jeudi, 18 November, 2010 - 17:04 rana
mardi, 16 November, 2010 - 17:07 rana
3 commentaires
Subscribe to