You are here

dimanche, 15 May, 2016 - 18:43 Fox
506 lectures
Rubriques:

Parce que moi je n'ai qu'une parole 

vendredi, 13 May, 2016 - 21:37 Fox
768 lectures
Rubriques:
2 commentaires

jeudi, 12 May, 2016 - 17:28 ENDEHORS
170 lectures
Rubriques:

Sortant de leur silence,

sachant donner leurs lettres de noblesse

au requiem le plus improbable qui soit.



Sans déflorer la petite merveille,

le petit trésor burlesque.

Dans ce monde de brutes un requiem industrio-aquatique

qui ne manque pas de piquants

mercredi, 11 May, 2016 - 09:15 ENDEHORS
679 lectures
Rubriques:
3 commentaires

La musique adoucit les mœurs ? Je ne sais...

L'occasion de voyager sans doute...

Un petit goût d'ailleurs...

Une incursion dans le nuage sonore

et des petites surprises

au détour de quelques explorations



mardi, 10 May, 2016 - 19:17 ENDEHORS
126 lectures
Rubriques:

Sans vraiment chercher

le compte des heures et des années

C'est plutôt comme un trou

qui n'a fait que gonfler


Trop normal ou pas assez

c'est bizarre une société

trop normal ou pas assez

être vivant c'est bien assez


Assez assez assez

Debout et avancer

Tant pis pour la collectivité

dimanche, 8 May, 2016 - 15:56 ENDEHORS
162 lectures
Rubriques:

Pour les curieux,

les amateurs éclairés,

les passionnés...



 ...un petit écrin où découvrir quelques analyses,

quelques "fragments de pensées" 

portant sur la littérature et le cinéma de science-fiction :


http://www.eclatsfuturs.com

dimanche, 8 May, 2016 - 10:14 ENDEHORS
165 lectures
Rubriques:

Laissé  par terre, aussi froid que le sol en béton trempé, il ne bouge plus.

 

Nu sous le regard des gens qui ne s'arrêtent pas,

aussi nu que l'arbre et le sol, blessé à terre.


Ouvert en son milieu, comme débraillé,

dépouillé du corps qui l'avait porté, abandonné

comme une vieille peau, usé.

Il ne bouge plus. Je m'arrête sans m'approcher,

il pourrait me mordre de toute sa nudité.

jeudi, 28 April, 2016 - 19:21 ENDEHORS
246 lectures
Rubriques:
Blog:

Comme une peau retournée, la chair à l'air, les mots de l'intérieur vers l'extérieur. Un corps de mots. Le corps à l'air dans le flot des mots.


Silence violent.


dimanche, 7 February, 2016 - 12:40 Vincent LAUGIER
1,379 lectures
Rubriques:

Il parle

Il crache

craquelle densément lâche !

dans la justice

de la terre

vendredi, 29 January, 2016 - 12:32 Vincent LAUGIER
709 lectures
Rubriques:

"Rien à dire, rien à vivre..." flotte à mes côtés la voix de Mano Solo, je dis ça parce que personnellement dans l'état du monde et de ma vision, j'ai rien à dire, je fais juste, figé dans un coin sombre une sérénade de mon existence et fiché dans mon être mélangé, la torpeur des départs et le silence qui évoquent tout le rien environnant qui fait un ronron d'enfer.

Pages

Subscribe to