You are here

mardi, 12 April, 2011 - 05:56 Fox
1,193 lectures
Rubriques:

Sur les ailes du temps tous les sentiments

traversent les murs, cessent d'être obscurs.

 

Un ami vous manque-t'il ?

Il vous faut suivre le fil

et le voilà, immobile,

qui plonge dans vos yeux figés.

 

Il revient au passé, sans verbes conjugués.

A peine est-il porté par des noms complets.

Pour autant son image est bien plus qu'un reflet :

Quand vous fermez les yeux, elle devient loi.

 

Sur les ailes du temps elle a traversé

les rives au-delà, et les plus grands froids.

 

mardi, 12 April, 2011 - 02:04 Jiaime
1,826 lectures
Rubriques:
Blog:
3 commentaires

J'ai vu ce matin deux amies se retrouver.Elles ne s'étaient pas encore enlacées que déja leurs regards se frolaient,se réchauffaient.Puis quand elles se sont enfin embrassées,leurs bras se sont mêlés,leurs mains devenaient des baisers.

Bordeaux,fin de matinée,pas trés chaude,pas trés gaie, et pourtant,j'ai vu un feu de joie sur les bords du tramway.

J'ai continué à marcher,avec un peu de bonheur que je leurs avait chippé sans leur demandé;elles en avaient tant qu'elles n'ont rien remarqué.

samedi, 9 April, 2011 - 18:36 Jiaime
2,281 lectures
Rubriques:
5 commentaires

La nuit approche de sa fin,il profite de la douceur du temps pour aller promener son insomnie dans le jardin.

Il aime les parfums qui arrivent de la foret proche,ce fil invisible entre les arbres et son corps.

Les étoiles sont encore là,petites taches blanches et lumineuses qui respirent et bougent tant elles brillent.Elle l'accompagnent dehors.

Il ne sait rien des longs discours des oiseaux mais à leurs chants incessants,il en devine des milliers à partager l'instant avec lui.

vendredi, 8 April, 2011 - 09:38 Dreux patrick
1,410 lectures
Rubriques:
2 commentaires

 

jeudi, 7 April, 2011 - 18:27 Arpentard
1,630 lectures
Rubriques:

 

 

 

Dans ce fort haut et perdu, tout de grisaille et de pierres nichait un pauvre hère en son donjon,

mercredi, 6 April, 2011 - 23:02 Arpentard
1,723 lectures
Rubriques:
Blog:

 

Terrien d'occasion

 

C' est une zone noire dans l'aube de la nuit, le vent souffle ses sifflements puissants.

Je m'engouffre dans l'antre.

Dehors la fraîcheur frappe, ici une tiédeur flotte dans l' air huileux de sensations.

mercredi, 6 April, 2011 - 17:05 Dreux patrick
1,458 lectures
Rubriques:
2 commentaires

Après le dernier train il n’y avait plus de train

vendredi, 1 April, 2011 - 14:07 Rocco Souffraulit
3,409 lectures
Rubriques:

C’est écrit dans un livre à la page précisant ma naissance,
Je ne suis qu’un oiseau de passage qui s’arrête au hasard
Pour finir le périple d’un voyage auprès de ces autres
Qui m’ont grand ouvert leur cœur et ce malgré mes différences.

Pages

Subscribe to