You are here

dimanche, 17 July, 2011 - 15:05 Fox
Rubriques:

Sur la table napée se trouvent quatre assiettes,
huit verres, quatre serviettes et autant de couverts.
Arrivent quatre hommes, certainement pas des mauviettes :
ils ne porteraient jamais leur cravate de travers.
 
Leurs costumes alourdis par l'odeur du bitume
ont la taille de ceux qui travaillent très dur.
Ils représentent à eux-seuls une enclume
où ma tête vient cogner, contre le futur.
 
Ils ont tout l'attirail des soldats sans batailles,
l'un d'entre-eux portent des cartouches dans les yeux.

dimanche, 17 July, 2011 - 01:43 Rocco Souffraulit
Rubriques:

jeudi, 14 July, 2011 - 19:30 Dreux patrick
Rubriques:

Nous avons vendangé toute la nuit les orages

Et dans de noirs tonneaux enfermé les éclairs

Des enfants vigoureux tournaient, tournaient les pages

Quand d'autres s'endormaient sur le sein de leur mère

Nous avons vu défiler tous les matins d'été

Les rires, les silences, le ciel bleu et l'amour

L'oeil du nouveau-né, la main nue, la bonté

Pendant que les corbeaux picoraient dans le jour

Les cadavres posés sur le bord de la route

Dans les flashs, le soleil, et les flaques vermeilles

jeudi, 14 July, 2011 - 02:36 Rocco Souffraulit
Rubriques:

dimanche, 10 July, 2011 - 12:26 Rocco Souffraulit
Rubriques:

vendredi, 8 July, 2011 - 01:17 Rocco Souffraulit
Rubriques:
1 commentaires

jeudi, 7 July, 2011 - 12:14 Dreux patrick
Rubriques:
2 commentaires

Attends, attends, cela va me revenir, juste un moment, un mot...

Les déserts sont mouvants et la langue s'ensable en tirant sur la soif

Il y a du bousin dans l'air et ça boucane dans les parcelles privatives

Attends, ce n'est pas ce que je voulais dire, ce que je voulais dire...

La corbeille attardée a mangé tous les fruits, sous le regard surpris de la mariée

Et c'était quand ? C'était où? Avec qui ?

Au changement de lune, à l'heure du doute, sur la dune, avec...

Il manque un radis à l'horloge qui ne veut plus dire l'heure

dimanche, 3 July, 2011 - 21:32 Dreux patrick
Rubriques:
1 commentaires

Je l'ai vue se lever

Les mondes grondent!

Le ciel était limpide

Eclabousser la toile

De sel et de soleil...

Je l'ai vue se languir

Les terres tremblent!

Le feuillage était clair

Se poser sur l'étoile

Du jour et puis du jouir...

Je l'ai vue s'accrocher

Les océans balancent!

La brise était sereine

Rabattre la grand voile

Sur le pont du partir...

Je l'ai vue s'écarter

Les forêts frissonnent!

La bruine mouillait à peine

Arracher un doux râle

mardi, 28 June, 2011 - 11:36 Fox
Rubriques:
8 commentaires

 Voici venu le temps
Du café des oisifs ;
Onze heure dans la vent
La terrasse est à vif.

Paris la putassière

Pages

Subscribe to