You are here

vendredi, 14 October, 2016 - 18:50 Fox
Rubriques:

Bon je poste deux fois aujourd'hui y'a que moi que ça gène hein :)

vendredi, 14 October, 2016 - 07:19 Fox
Rubriques:
1 commentaires




« Bienvenue chez les populistes...

Ça fait longtemps que l'on attend

Côté d'la vie nationaliste,

Enfin t'es là, il était temps...



Toi le citoyen défaitiste,

Aujourd'hui enfin tu comprends

Que pour nos dieux capitalistes,

jeudi, 13 October, 2016 - 07:08 Fox
Rubriques:
1 commentaires





Il est seul à la rue

Dans l'quartier de Glacière,

Les trottoirs sont pointus

Les p'tits matins d'hiver,

Il est seul à la rue,

C'est sa vie de galère,

Il est seul à la rue

Avec les réverbères.



Il ne se souvient plus

Depuis quand ça l'enterre,

En une année de plus,

On devient centenaire

À guetter abri bus

Et autres containers

Pour cacher sa peau nue

Du vent froid délétère.



Il est là en surplus,

Sans valeur monétaire,

Un étranger de plus,

Un moins Sécuritaire,

Il est l'un des intrus

Qui vous collent les nerfs,

L'envahisseur barbu,

Le nomade précaire,

Il est seul à la rue

Et pour décoller terre

Il a sa vie de plus

À rendre plus légère...

Il doit garder le jus,

Sa vie il va la faire,

À marcher dans les rues

Jusqu'à la Reine mère.



Alors il continue,

Quittant la rue glacière,

Il se cherche une issue

À ce froid planétaire...

Alors il continue

Jusqu'au lion de Denfert

Passant juste au dessus

De la France à pépère...

Il n'a pas d'autre but,

Chaque jour il espère,

Il attend une grue

Qui l'emporterait vers

Un cumulo nimbus

Partant pour l'Angleterre...



Il est seul à la rue

Et la rue laisse faire

Un sans abri de plus,

Mais pas français de terres...



Il est seul à la rue

D'une ville étrangère,

Rêvant de mains tendues

À la fin du désert ;



En réfugié de plus,

En moins Sécuritaire,

Il a fuit les obus,

Il revient de la guerre,



Alors le froid des rues,

C'est juste un autre enfer

Où le destin vous tue

Plus lentement qu'hier.



Il est seul à la rue,

Mais il attend des frères,

D'être un humain de plus,

Un peu moins secondaire...




http://youtu.be/p8fuEoALixA

mercredi, 12 October, 2016 - 07:09 Fox
Rubriques:
1 commentaires





Comme allaient les Poulbot,

Simplement en goguette

Au milieu des marmots

Barbotant dans leurs guêtres ;



Comme allaient les cours d'eau

Jusqu'à place des fêtes

En passant par Rameau

Et l'bassin d'la vilette

(Charriant dans en écho

La chanson un peu bête

Des marins de ruisseau

Emportés à tue-tête

Par le rythme d'un flot

N'ayant ni queue ni tête)



Comme allaient les cours d'eau,

Descendant d'une crête,

Comme allaient les Poulbot

Simplement, en goguette,

Le coeur sur le pinceau,

L'art à L'anti-disette

Et de grands idéaux

Vissés sous la casquette ;


mardi, 11 October, 2016 - 07:23 Fox
Rubriques:
1 commentaires





 

Comme allaient les poulbots...

Par les rues, tout est beau,

Comme allaient les poulbots

Avant l'temps des bobo,

Comme allaient les poulbots

Au milieu des clodos,

Comme allaient les poulbots

À chacun son pipot....

Comme allaient les poulbots

Le long des caniveaux,

Les rues sont mon radeau,

Je dois suivre le flot,

J'ai le pavillon haut

Frappé de trois pieds-bots,

Et en lettres de mots,

J'y ai écrit Égaux.

Et vogue mon bateau

Au vent des idéaux,

À chacun son ruisseau,

Le mien m'vient du berceau,

J'ai reçu en cadeau

Le sang des parigots ;



M'en veux pas si c'est chaud

Quand je sors mon argot...





lundi, 10 October, 2016 - 06:56 Fox
Rubriques:



comme un tableau d'ici



Comme un tableau d'ici,

Moulin à poésie,

Un instant, une image,

Des passants de passage ;


dimanche, 9 October, 2016 - 07:10 Fox
Rubriques:

Allez c'est dimanche, vous retrouvez du temps de cerveau disponible et certains iront peut-être à la messe donc j'en profite pour une larme de vie, un appel de poët... Pendant que ce raz de Poutine joue au tzar avec le capitaine Assad, l'orange bleue sanguine est au pétro-roublards et mobydick est super star.


Un regard pour Alep 

Parce que 
La peine de mort, 
ça a plusieurs visages...

Un regard pour Alep


http://youtu.be/ayCzg00qMtE




Oncle Sam a dit :


oncle sam



En attendant Godot : "Faisons quelque chose, pendant que l'occasion se présente ! Ce n'est pas tous les jours qu'on a besoin de nous. Non pas à vrai dire qu'on ait précisément besoin de nous. D'autres feraient aussi bien l'affaire, sinon mieux. L'appel que nous venons d'entendre, c'est plutôt à l'humanité tout entière qu'il s'adresse. Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité c'est nous, que ça nous plaise ou non. Profitons-en, avant qu'il soit trop tard. Représentons dignement pour une fois l'engeance où le malheur nous a fourrés."



Alors toi, petit français d'un petit village, toi qui a peur peur peur parce que dix familles d'ailleurs vont venir trouver la paix chez toi, ouvre ton coeur et ton esprit, en Grèce y'a des citoyens qui les hébergent chez eux t'imagines ??? À côté de la chambre de leurs enfants !!! Ça pourrait être pire tu vois ? Laisse donc le petit centre d'hébergement du reste de notre humanité s'ouvrir, Sors de tf1, accueille, donne partage tu verras c'est à toi aussi que ça fera du bien de lâcher ta condition de petit nanti embourgeoisé qui a peur pour sa cassette...

Voilà ça c'est dit mais n'oublions pas que


Ps apparemment ça pose problème que Mano ait laissé un site 
Peut-être parce qu'ici c'est plus dur de réduire l'idée de partage à moi moi moi ?
En tout cas moi je reste là 
Un jour les gens comprendront que tu as laissé une maison à habiter Mano t'inquiète ;)
samedi, 8 October, 2016 - 08:07 Fox
Rubriques:


apaches

Au pays des cow-boy,

Y'en a qui sont indiens

Au milieu des barzoï*

Et autres Rintintin.



Des pour qui "oy me voy"

Ça rime avec demain

Et des pour qui "yo soy",

C'est pas du baratin.



C'est quand vient la nuit noire,

Au bout d'un calumet,

Qu'ils s'enfument d'espoir

En dansant pour la paix...



Sur un rythme barbare

Qui ne finit jamais,

vendredi, 7 October, 2016 - 07:25 Fox
Rubriques:
1 commentaires
jeudi, 6 October, 2016 - 07:57 Fox
Rubriques:
1 commentaires








Bienvenue au soleil d'ici,

Accrochez-vous à notre étoile,
On a le goût de l'infini 
Et plein de rêves qui cavalent ;
On n'est pas nés côté fourmis,
Nous on est nés côté Cigales, 
Bienvenue au soleil d'ici 
Quand il rebondit sur la dalle. 

Pages

Subscribe to